Nouvelles recettes

Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy

Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy


J'ai eu la chance d'avoir apprécié "The Gandy Dancer" tant de fois au cours des 30 dernières années. Je dois dire que c'est le "meilleur" A2 a à offrir. Les étudiants vous attendent avec enthousiasme et connaissance du tarif tandis que l'on apprécie les trains qui passent juste devant les fenêtres pendant que tous applaudissent.


Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy - Recettes

Ann Guttman (à gauche) regarde sa fille Emy Guttman ramasser du maïs au caramel pour un client de la cabane à sucre. Ann vend des concessions à Top of the Park depuis 28 ans.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, le petit ami qui est devenu plus tard son mari, a pris la direction de Top of the Park il y a 12 ans, laissant Ann diriger le stand de friandises de la famille.

Aujourd'hui, alors qu'elle et la prochaine génération de Guttman ont mis en place le Cabane à sucre juste à droite de la scène Top of the Park, ils sont rejoints par sept autres vendeurs de nourriture et un chariot à hot-dogs.

« Cela a certainement changé depuis que nous avons commencé, et nous avons changé ce que nous vendons au fur et à mesure que différentes personnes ont ouvert leurs portes », a-t-elle déclaré.

“Avant Stucchi’s est venu, nous avons eu de la crème glacée mais nous l'avons donnée à l'époque. Nous avons toujours eu du pop-corn, de la barbe à papa et des cornets de neige, mais quand il n'y avait pas de hot-dog, nous faisions des hot-dogs et avant Tios était ici, nous avons fait des nachos.”

La Cabane à sucre peut se permettre d'adapter son menu chaque année car c'est le seul vendeur de nourriture du festival non rattaché à un autre magasin ou restaurant de la ville.

Directeur associé et directeur général du Festival d'été d'Ann Arbor Amy Nesbitt a déclaré que le festival recherche délibérément d'autres fournisseurs qui proposeront différentes offres aux clients et décourageront la concurrence directe.

"Nous avons un contrat de quatre pages avec chaque fournisseur qui énonce aussi clairement que possible les attentes, et l'une des choses que nous faisons est la révision des menus", a-t-elle déclaré.

Nesbitt a déclaré que le roulement dans la section alimentaire du festival est rare et qu'elle essaie d'obtenir l'avis de la communauté et du conseil d'administration des bénévoles du festival avant d'approcher les restaurants pour potentiellement vendre au festival.

"Nous essayons de nous assurer de donner la priorité aux entreprises locales indépendantes, et j'essaie de parler aux entreprises qui existent depuis au moins un an", a-t-elle déclaré.

« Les entreprises les plus récentes sont souvent très désireuses de faire partie du festival, mais elles peuvent être vraiment mises au défi par ce qui est une dépense opérationnelle de 21 nuits, à la fois en termes de réalisation de produits et de personnel. Il leur est difficile de comprendre comment cela les affectera. En plus des dépenses de personnel et de nourriture supplémentaires, les vendeurs paient des frais fixes de 4 250 $ pour fonctionner au festival. Les chariots de nourriture qui ne nécessitent pas de hutte ou de branchement d'eau paient 1 500 $.

En plus de la visibilité associée au festival d'été, les vendeurs obtiennent souvent une augmentation de leurs revenus pendant les mois d'été lorsque les étudiants sont à l'extérieur de la ville et que de nombreux résidents quittent la ville.

Le copropriétaire de Hut-K Chaats, Sumi Bhojani, prépare un plat pour un client du Top of the Park un mardi soir.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

C'est notre deuxième année à Top of the Park et cela n'a pas été aussi bon que l'année dernière à ce stade. La première semaine a été formidable, mais ensuite le temps a été difficile. Quand il pleut et que vous êtes arrêté pour la journée, ce n'est pas une affaire.

La plupart des vendeurs préparent des menus spécifiquement adaptés au festival et servent des plats qui peuvent être assemblés, plutôt que cuits, dans les petites huttes où ils opèrent. Pizza Maison, qui est de retour au festival cette année après plus d'une décennie d'interruption, adopte une approche légèrement différente.

“Vous pouvez acheter des tranches que nous avons directement sur le stand, mais la plupart du reste du menu régulier est également disponible,” manager Sue Boulanger mentionné.

“Les clients peuvent commander et nous le faisons livrer directement au stand. Cela prend généralement environ une demi-heure en fonction de ce qui a été commandé.

Par un mardi soir ensoleillé, les clients ont parcouru la rangée de stands en utilisant tous leurs sens pour trouver le bon plat pour le dîner.

“Eh bien, il est difficile de dire non au barbecue et à la salade de chou par une chaude nuit,” Missy Plegue dit en dégustant un sandwich de Restaurant de barbecue Satchel’sstand de ’s.

“Et en plus, l'odeur a battu tout le monde, sauf peut-être le stand de pop-corn. Et le pop-corn n'est pas un dîner.”

Ce n'est peut-être pas un dîner, mais le maïs soufflé et d'autres friandises ont permis à la cabane à sucre d'être en activité alors que le festival d'été a changé autour d'elle. La partie extérieure du festival d'été d'Ann Arbor est passée du parking du Power Center au centre commercial Ingalls en face de l'auditorium de Rackham en 2007.

Guttman a déclaré qu'elle ne pouvait pas imaginer une raison pour laquelle sa famille ne serait pas de retour l'année prochaine pour vendre leurs friandises.

"Nous avons toujours aimé que le festival en fasse partie, c'est vraiment amusant", a-t-elle déclaré.

". Et c'est génial parce que cela me permet d'avoir les enfants ici. Ils ont toujours travaillé ici et ont eu un bon travail pendant le mois et leurs amis ont souvent un travail aussi. C'est bien de les avoir ici avec moi .”

La Cabane à sucre, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House et Satchel’s BBQ sont rejoints tous les soirs par le Grillades Oasis, Café des eaux douces, Nouilles et compagnie et un chariot de hot-dogs au Top of the Park du festival d'été d'Ann Arbor.

Les festivaliers peuvent également acheter des boissons sans alcool dans un certain nombre de kiosques gérés par le festival et de la bière et du vin sont proposés dans le café en plein air. Nesbitt a déclaré que les vendeurs de nourriture ne sont pas autorisés à vendre des boissons (à l'exception de Sweetwaters) car le produit de la vente des boissons aide à couvrir un pourcentage important des dépenses d'exploitation du festival.

Les derniers jours du Top of the Park sont du jeudi au dimanche cette semaine. Le festival ouvre tous les soirs à 16h.

Ben Freed couvre les affaires d'AnnArbor.com. Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir des mises à jour de Business Review chaque semaine. Contactez Ben au 734-623-2528 ou envoyez-lui un courriel à [email protected] Suivez-le sur twitter @BFreedinA2


Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy - Recettes

Ann Guttman (à gauche) regarde sa fille Emy Guttman ramasser du maïs au caramel pour un client de la cabane à sucre. Ann vend des concessions à Top of the Park depuis 28 ans.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, le petit ami qui est devenu plus tard son mari, a pris la direction de Top of the Park il y a 12 ans, laissant Ann diriger le stand de friandises de la famille.

Aujourd'hui, alors qu'elle et la prochaine génération de Guttman ont mis en place le Cabane à sucre juste à droite de la scène Top of the Park, ils sont rejoints par sept autres vendeurs de nourriture et un chariot à hot-dogs.

« Cela a certainement changé depuis que nous avons commencé, et nous avons changé ce que nous vendons au fur et à mesure que différentes personnes ont ouvert leurs portes », a-t-elle déclaré.

“Avant Stucchi’s est venu, nous avons eu de la crème glacée mais nous l'avons donnée à l'époque. Nous avons toujours eu du pop-corn, de la barbe à papa et des cornets de neige, mais quand il n'y avait pas de hot-dog, nous faisions des hot-dogs et avant Tios était ici, nous avons fait des nachos.”

La Cabane à sucre peut se permettre d'adapter son menu chaque année car c'est le seul vendeur de nourriture du festival qui n'est pas rattaché à un autre magasin ou restaurant de la ville.

Directeur associé et directeur général du Festival d'été d'Ann Arbor Amy Nesbitt a déclaré que le festival recherche délibérément d'autres fournisseurs qui proposeront différentes offres aux clients et décourageront la concurrence directe.

"Nous avons un contrat de quatre pages avec chaque fournisseur qui énonce aussi clairement que possible les attentes, et l'une des choses que nous faisons est la révision des menus", a-t-elle déclaré.

Nesbitt a déclaré que le roulement dans la section alimentaire du festival est rare et qu'elle essaie d'obtenir l'avis de la communauté et du conseil d'administration des bénévoles du festival avant d'approcher les restaurants pour potentiellement vendre au festival.

"Nous essayons de nous assurer de donner la priorité aux entreprises locales indépendantes, et j'essaie de parler aux entreprises qui existent depuis au moins un an", a-t-elle déclaré.

« Les entreprises les plus récentes sont souvent très désireuses de faire partie du festival, mais elles peuvent être vraiment mises au défi par ce qui est une dépense opérationnelle de 21 nuits, à la fois en termes de réalisation de produits et de personnel. Il leur est difficile de comprendre comment cela les affectera. En plus des dépenses de personnel et de nourriture supplémentaires, les vendeurs paient des frais fixes de 4 250 $ pour fonctionner au festival. Les chariots de nourriture qui ne nécessitent pas de hutte ou de raccordement à l'eau paient 1 500 $.

En plus de la visibilité associée au festival d'été, les vendeurs obtiennent souvent une augmentation de leurs revenus pendant les mois d'été, lorsque les étudiants sont à l'extérieur de la ville et que de nombreux résidents quittent la ville.

Le copropriétaire de Hut-K Chaats, Sumi Bhojani, prépare un plat pour un client du Top of the Park un mardi soir.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

C'est notre deuxième année à Top of the Park et cela n'a pas été aussi bon que l'année dernière à ce stade. La première semaine a été formidable, mais ensuite le temps a été difficile. Quand il pleut et que vous êtes arrêté pour la journée, ce n'est pas une affaire.

La plupart des vendeurs préparent des menus spécifiquement adaptés au festival et servent des plats qui peuvent être assemblés, plutôt que cuits, dans les petites huttes où ils opèrent. Pizza Maison, qui est de retour au festival cette année après plus d'une décennie d'interruption, adopte une approche légèrement différente.

“Vous pouvez acheter des tranches que nous avons directement sur le stand, mais la plupart du reste du menu régulier est également disponible,” manager Sue Boulanger mentionné.

“Les clients peuvent commander et nous le faisons livrer directement au stand. Cela prend généralement environ une demi-heure en fonction de ce qui a été commandé.

Par un mardi soir ensoleillé, les clients ont parcouru la rangée de stands en utilisant tous leurs sens pour trouver le bon plat pour le dîner.

“Eh bien, il est difficile de dire non au barbecue et à la salade de chou par une chaude nuit,” Missy Plégue dit en dégustant un sandwich de Restaurant de barbecue Satchel’sstand de ’s.

“Et en plus, l'odeur a battu tout le monde, sauf peut-être le stand de pop-corn. Et le pop-corn n'est pas un dîner.”

Ce n'est peut-être pas un dîner, mais le maïs soufflé et d'autres friandises ont permis à la cabane à sucre d'être en activité alors que le festival d'été a changé autour d'elle. La partie extérieure du festival d'été d'Ann Arbor est passée du parking du Power Center au centre commercial Ingalls en face de l'auditorium de Rackham en 2007.

Guttman a déclaré qu'elle ne pouvait pas imaginer une raison pour laquelle sa famille ne serait pas de retour l'année prochaine pour vendre leurs friandises.

"Nous avons toujours aimé que le festival en fasse partie, c'est vraiment amusant", a-t-elle déclaré.

". Et c'est génial parce que cela me permet d'avoir les enfants ici. Ils ont toujours travaillé ici et ont eu un bon travail pendant le mois et leurs amis ont souvent un travail aussi. C'est bien de les avoir ici avec moi .”

La Cabane à sucre, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House et Satchel’s BBQ sont rejoints tous les soirs par le Grillades Oasis, Café des eaux douces, Nouilles et compagnie et un chariot de hot-dogs au Top of the Park du festival d'été d'Ann Arbor.

Les festivaliers peuvent également acheter des boissons sans alcool dans un certain nombre de kiosques gérés par le festival et de la bière et du vin sont proposés dans le café en plein air. Nesbitt a déclaré que les vendeurs de nourriture ne sont pas autorisés à vendre des boissons (à l'exception de Sweetwaters) car le produit de la vente des boissons aide à couvrir un pourcentage important des dépenses d'exploitation du festival.

Les derniers jours du Top of the Park sont du jeudi au dimanche cette semaine. Le festival ouvre tous les soirs à 16h.

Ben Freed couvre les affaires d'AnnArbor.com. Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir des mises à jour de Business Review chaque semaine. Contactez Ben au 734-623-2528 ou envoyez-lui un courriel à [email protected] Suivez-le sur twitter @BFreedinA2


Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy - Recettes

Ann Guttman (à gauche) regarde sa fille Emy Guttman ramasser du maïs au caramel pour un client de la cabane à sucre. Ann vend des concessions à Top of the Park depuis 28 ans.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, le petit ami qui est devenu plus tard son mari, a pris la direction de Top of the Park il y a 12 ans, laissant Ann diriger le stand de friandises de la famille.

Aujourd'hui, alors qu'elle et la prochaine génération de Guttman ont mis en place le Cabane à sucre juste à droite de la scène Top of the Park, ils sont rejoints par sept autres vendeurs de nourriture et un chariot à hot-dogs.

« Cela a certainement changé depuis que nous avons commencé, et nous avons changé ce que nous vendons au fur et à mesure que différentes personnes ont ouvert leurs portes », a-t-elle déclaré.

“Avant Stucchi’s est venu, nous avons eu de la crème glacée mais nous l'avons donnée à l'époque. Nous avons toujours eu du pop-corn, de la barbe à papa et des cornets de neige, mais quand il n'y avait pas de hot-dog, nous faisions des hot-dogs et avant Tios était ici, nous avons fait des nachos.”

La Cabane à sucre peut se permettre d'adapter son menu chaque année car c'est le seul vendeur de nourriture du festival non rattaché à un autre magasin ou restaurant de la ville.

Directeur associé et directeur général du Festival d'été d'Ann Arbor Amy Nesbitt a déclaré que le festival recherche délibérément d'autres fournisseurs qui proposeront différentes offres aux clients et décourageront la concurrence directe.

"Nous avons un contrat de quatre pages avec chaque fournisseur qui énonce aussi clairement que possible les attentes, et l'une des choses que nous faisons est la révision des menus", a-t-elle déclaré.

Nesbitt a déclaré que le roulement dans la section alimentaire du festival est rare et qu'elle essaie d'obtenir l'avis de la communauté et du conseil d'administration des bénévoles du festival avant d'approcher les restaurants pour potentiellement vendre au festival.

"Nous essayons de nous assurer de donner la priorité aux entreprises locales indépendantes, et j'essaie de parler aux entreprises qui existent depuis au moins un an", a-t-elle déclaré.

« Les entreprises les plus récentes sont souvent très désireuses de faire partie du festival, mais elles peuvent être vraiment mises au défi par ce qui est une dépense opérationnelle de 21 nuits, à la fois en termes de réalisation de produits et de personnel. Il leur est difficile de comprendre comment cela les affectera. En plus des dépenses de personnel et de nourriture supplémentaires, les vendeurs paient des frais fixes de 4 250 $ pour fonctionner au festival. Les chariots de nourriture qui ne nécessitent pas de hutte ou de branchement d'eau paient 1 500 $.

En plus de la visibilité associée au festival d'été, les vendeurs obtiennent souvent une augmentation de leurs revenus pendant les mois d'été lorsque les étudiants sont à l'extérieur de la ville et que de nombreux résidents quittent la ville.

Le copropriétaire de Hut-K Chaats, Sumi Bhojani, prépare un plat pour un client du Top of the Park un mardi soir.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

C'est notre deuxième année à Top of the Park et cela n'a pas été aussi bon que l'année dernière à ce stade. La première semaine a été formidable, mais ensuite le temps a été difficile. Quand il pleut et que vous êtes arrêté pour la journée, ce n'est pas une affaire.

La plupart des vendeurs préparent des menus spécifiquement adaptés au festival et servent des plats qui peuvent être assemblés, plutôt que cuits, dans les petites huttes où ils opèrent. Pizza Maison, qui est de retour au festival cette année après plus d'une décennie d'interruption, adopte une approche légèrement différente.

“Vous pouvez acheter des tranches que nous avons directement sur le stand, mais la plupart du reste du menu régulier est également disponible,” manager Sue Boulanger mentionné.

“Les clients peuvent commander et nous le faisons livrer directement au stand. Cela prend généralement environ une demi-heure en fonction de ce qui a été commandé.

Par un mardi soir ensoleillé, les clients ont parcouru la rangée de stands en utilisant tous leurs sens pour trouver le bon plat pour le dîner.

“Eh bien, il est difficile de dire non au barbecue et à la salade de chou par une chaude nuit,” Missy Plegue dit en dégustant un sandwich de Restaurant de barbecue Satchel’sstand de ’s.

“Et en plus, l'odeur a battu tout le monde, sauf peut-être le stand de pop-corn. Et le pop-corn n'est pas un dîner.”

Ce n'est peut-être pas un dîner, mais le maïs soufflé et d'autres friandises ont permis à la cabane à sucre d'être en activité alors que le festival d'été a changé autour d'elle. La partie extérieure du festival d'été d'Ann Arbor a été déplacée du parking du Power Center au centre commercial Ingalls en face de l'auditorium de Rackham en 2007.

Guttman a déclaré qu'elle ne pouvait pas imaginer une raison pour laquelle sa famille ne serait pas de retour l'année prochaine pour vendre leurs friandises.

"Nous avons toujours aimé que le festival en fasse partie, c'est vraiment amusant", a-t-elle déclaré.

". Et c'est génial parce que cela me permet d'avoir les enfants ici. Ils ont toujours travaillé ici et ont eu un bon travail pendant le mois et leurs amis ont souvent un travail aussi. C'est bien de les avoir ici avec moi .”

La Cabane à sucre, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House et Satchel’s BBQ sont rejoints tous les soirs par le Grillades Oasis, Café des eaux douces, Nouilles et compagnie et un chariot de hot-dogs au Top of the Park du festival d'été d'Ann Arbor.

Les festivaliers peuvent également acheter des boissons sans alcool dans un certain nombre de kiosques gérés par le festival et de la bière et du vin sont proposés dans le café en plein air. Nesbitt a déclaré que les vendeurs de nourriture ne sont pas autorisés à vendre des boissons (à l'exception de Sweetwaters) car le produit de la vente de boissons aide à couvrir un pourcentage important des dépenses d'exploitation du festival.

Les derniers jours du Top of the Park sont du jeudi au dimanche cette semaine. Le festival ouvre tous les soirs à 16h.

Ben Freed couvre les affaires d'AnnArbor.com. Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir des mises à jour de Business Review chaque semaine. Contactez Ben au 734-623-2528 ou envoyez-lui un courriel à [email protected] Suivez-le sur twitter @BFreedinA2


Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy - Recettes

Ann Guttman (à gauche) regarde sa fille Emy Guttman ramasser du maïs au caramel pour un client de la cabane à sucre. Ann vend des concessions à Top of the Park depuis 28 ans.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, le petit ami qui est devenu plus tard son mari, a pris la direction de Top of the Park il y a 12 ans, laissant Ann diriger le stand de friandises de la famille.

Aujourd'hui, alors qu'elle et la prochaine génération de Guttman ont mis en place le Cabane à sucre juste à droite de la scène Top of the Park, ils sont rejoints par sept autres vendeurs de nourriture et un chariot à hot-dogs.

« Cela a certainement changé depuis que nous avons commencé, et nous avons changé ce que nous vendons au fur et à mesure que différentes personnes ont ouvert leurs portes », a-t-elle déclaré.

“Avant Stucchi’s est venu, nous avons eu de la crème glacée mais nous l'avons donnée à l'époque. Nous avons toujours eu du pop-corn, de la barbe à papa et des cornets de neige, mais quand il n'y avait pas de hot-dog, nous faisions des hot-dogs et avant Tios était ici, nous avons fait des nachos.”

La Cabane à sucre peut se permettre d'adapter son menu chaque année car c'est le seul vendeur de nourriture du festival qui n'est pas rattaché à un autre magasin ou restaurant de la ville.

Directeur associé et directeur général du Festival d'été d'Ann Arbor Amy Nesbitt a déclaré que le festival recherche délibérément d'autres fournisseurs qui proposeront différentes offres aux clients et décourageront la concurrence directe.

"Nous avons un contrat de quatre pages avec chaque fournisseur qui énonce aussi clairement que possible les attentes, et l'une des choses que nous faisons est la révision des menus", a-t-elle déclaré.

Nesbitt a déclaré que le roulement dans la section alimentaire du festival est rare et qu'elle essaie d'obtenir l'avis de la communauté et du conseil d'administration des bénévoles du festival avant d'approcher les restaurants pour potentiellement vendre au festival.

"Nous essayons de nous assurer de donner la priorité aux entreprises locales indépendantes, et j'essaie de parler aux entreprises qui existent depuis au moins un an", a-t-elle déclaré.

« Les entreprises les plus récentes sont souvent très désireuses de faire partie du festival, mais elles peuvent être vraiment mises au défi par ce qui est une dépense opérationnelle de 21 nuits, à la fois en termes de réalisation de produits et de personnel. Il leur est difficile de comprendre comment cela les affectera. En plus des dépenses de personnel et de nourriture supplémentaires, les vendeurs paient des frais fixes de 4 250 $ pour fonctionner au festival. Les chariots de nourriture qui ne nécessitent pas de hutte ou de branchement d'eau paient 1 500 $.

En plus de la visibilité associée au festival d'été, les vendeurs obtiennent souvent une augmentation de leurs revenus pendant les mois d'été, lorsque les étudiants sont à l'extérieur de la ville et que de nombreux résidents quittent la ville.

Le copropriétaire de Hut-K Chaats, Sumi Bhojani, prépare un plat pour un client du Top of the Park un mardi soir.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

C'est notre deuxième année à Top of the Park et cela n'a pas été aussi bon que l'année dernière à ce stade. La première semaine a été formidable, mais ensuite le temps a été difficile. Quand il pleut et que vous êtes arrêté pour la journée, ce n'est pas une affaire.

La plupart des vendeurs préparent des menus spécifiquement adaptés au festival et servent des plats qui peuvent être assemblés, plutôt que cuits, dans les petites huttes où ils opèrent. Pizza Maison, qui est de retour au festival cette année après plus d'une décennie d'interruption, adopte une approche légèrement différente.

“Vous pouvez acheter des tranches que nous avons directement sur le stand, mais la plupart du reste du menu régulier est également disponible,” manager Sue Boulanger mentionné.

“Les clients peuvent commander et nous le faisons livrer directement au stand. Cela prend généralement environ une demi-heure en fonction de ce qui a été commandé.

Par un mardi soir ensoleillé, les clients ont parcouru la rangée de stands en utilisant tous leurs sens pour trouver le bon plat pour le dîner.

“Eh bien, il est difficile de dire non au barbecue et à la salade de chou par une chaude nuit,” Missy Plegue dit en dégustant un sandwich de Restaurant de barbecue Satchel’sstand de ’s.

“Et en plus, l'odeur a battu tout le monde, sauf peut-être le stand de pop-corn. Et le pop-corn n'est pas un dîner.”

Ce n'est peut-être pas un dîner, mais le maïs soufflé et d'autres friandises ont permis à la cabane à sucre d'être en activité alors que le festival d'été a changé autour d'elle. La partie extérieure du festival d'été d'Ann Arbor a été déplacée du parking du Power Center au centre commercial Ingalls en face de l'auditorium de Rackham en 2007.

Guttman a déclaré qu'elle ne pouvait pas imaginer une raison pour laquelle sa famille ne serait pas de retour l'année prochaine pour vendre leurs friandises.

"Nous avons toujours aimé que le festival en fasse partie, c'est vraiment amusant", a-t-elle déclaré.

". Et c'est génial parce que cela me permet d'avoir les enfants ici. Ils ont toujours travaillé ici et ont eu un bon travail pendant le mois et leurs amis ont souvent un travail aussi. C'est bien de les avoir ici avec moi .”

La Cabane à sucre, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House et Satchel’s BBQ sont rejoints tous les soirs par le Grillades Oasis, Café des eaux douces, Nouilles et compagnie et un chariot de hot-dogs au Top of the Park du festival d'été d'Ann Arbor.

Les festivaliers peuvent également acheter des boissons sans alcool dans un certain nombre de kiosques gérés par le festival et de la bière et du vin sont proposés dans le café en plein air. Nesbitt a déclaré que les vendeurs de nourriture ne sont pas autorisés à vendre des boissons (à l'exception de Sweetwaters) car le produit de la vente des boissons aide à couvrir un pourcentage important des dépenses d'exploitation du festival.

Les derniers jours du Top of the Park sont du jeudi au dimanche cette semaine. Le festival ouvre tous les soirs à 16h.

Ben Freed couvre les affaires d'AnnArbor.com. Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir des mises à jour de Business Review chaque semaine. Contactez Ben au 734-623-2528 ou envoyez-lui un courriel à [email protected] Suivez-le sur twitter @BFreedinA2


Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy - Recettes

Ann Guttman (à gauche) regarde sa fille Emy Guttman ramasser du maïs au caramel pour un client de la cabane à sucre. Ann vend des concessions à Top of the Park depuis 28 ans.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, le petit ami qui est devenu plus tard son mari, a pris la direction de Top of the Park il y a 12 ans, laissant Ann diriger le stand de friandises de la famille.

Aujourd'hui, alors qu'elle et la prochaine génération de Guttman ont mis en place le Cabane à sucre juste à droite de la scène Top of the Park, ils sont rejoints par sept autres vendeurs de nourriture et un chariot à hot-dogs.

« Cela a certainement changé depuis que nous avons commencé, et nous avons changé ce que nous vendons au fur et à mesure que différentes personnes ont ouvert leurs portes », a-t-elle déclaré.

“Avant Stucchi’s est venu, nous avons eu de la crème glacée mais nous l'avons donnée à l'époque. Nous avons toujours eu du pop-corn, de la barbe à papa et des cornets de neige, mais quand il n'y avait pas de hot-dog, nous faisions des hot-dogs et avant Tios était ici, nous avons fait des nachos.”

La Cabane à sucre peut se permettre d'adapter son menu chaque année car c'est le seul vendeur de nourriture du festival non rattaché à un autre magasin ou restaurant de la ville.

Directeur associé et directeur général du Festival d'été d'Ann Arbor Amy Nesbitt a déclaré que le festival recherche délibérément d'autres fournisseurs qui proposeront différentes offres aux clients et décourageront la concurrence directe.

"Nous avons un contrat de quatre pages avec chaque fournisseur qui énonce aussi clairement que possible les attentes, et l'une des choses que nous faisons est la révision des menus", a-t-elle déclaré.

Nesbitt a déclaré que le roulement dans la section alimentaire du festival est rare et qu'elle essaie d'obtenir l'avis de la communauté et du conseil d'administration des bénévoles du festival avant d'approcher les restaurants pour potentiellement vendre au festival.

"Nous essayons de nous assurer de donner la priorité aux entreprises locales indépendantes, et j'essaie de parler aux entreprises qui existent depuis au moins un an", a-t-elle déclaré.

« Les entreprises les plus récentes sont souvent très désireuses de faire partie du festival, mais elles peuvent être vraiment mises au défi par ce qui est une dépense opérationnelle de 21 nuits, à la fois en termes de réalisation de produits et de personnel. Il leur est difficile de comprendre comment cela les affectera. En plus des dépenses de personnel et de nourriture supplémentaires, les vendeurs paient des frais fixes de 4 250 $ pour fonctionner au festival. Les chariots de nourriture qui ne nécessitent pas de hutte ou de raccordement à l'eau paient 1 500 $.

En plus de la visibilité associée au festival d'été, les vendeurs obtiennent souvent une augmentation de leurs revenus pendant les mois d'été, lorsque les étudiants sont à l'extérieur de la ville et que de nombreux résidents quittent la ville.

Le copropriétaire de Hut-K Chaats, Sumi Bhojani, prépare un plat pour un client du Top of the Park un mardi soir.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

C'est notre deuxième année à Top of the Park et cela n'a pas été aussi bon que l'année dernière à ce stade. La première semaine a été formidable, mais ensuite le temps a été difficile. Quand il pleut et que vous êtes arrêté pour la journée, ce n'est pas une affaire.

La plupart des vendeurs préparent des menus spécifiquement adaptés au festival et servent des plats qui peuvent être assemblés, plutôt que cuits, dans les petites huttes où ils opèrent. Pizza Maison, qui est de retour au festival cette année après plus d'une décennie d'interruption, adopte une approche légèrement différente.

“Vous pouvez acheter des tranches que nous avons directement sur le stand, mais la plupart du reste du menu régulier est également disponible,” manager Sue Boulanger mentionné.

“Les clients peuvent commander et nous le faisons livrer directement au stand. Cela prend généralement environ une demi-heure en fonction de ce qui a été commandé.

Par un mardi soir ensoleillé, les clients ont parcouru la rangée de stands en utilisant tous leurs sens pour trouver le bon plat pour le dîner.

“Eh bien, il est difficile de dire non au barbecue et à la salade de chou par une chaude nuit,” Missy Plegue dit en dégustant un sandwich de Restaurant de barbecue Satchel’sstand de ’s.

“Et en plus, l'odeur a battu tout le monde, sauf peut-être le stand de pop-corn. Et le pop-corn n'est pas un dîner.”

Ce n'est peut-être pas un dîner, mais le maïs soufflé et d'autres friandises ont permis à la cabane à sucre d'être en activité alors que le festival d'été a changé autour d'elle. La partie extérieure du festival d'été d'Ann Arbor est passée du parking du Power Center au centre commercial Ingalls, en face de l'auditorium de Rackham en 2007.

Guttman a déclaré qu'elle ne pouvait pas imaginer une raison pour laquelle sa famille ne serait pas de retour l'année prochaine pour vendre leurs friandises.

"Nous avons toujours aimé que le festival en fasse partie, c'est vraiment amusant", a-t-elle déclaré.

". Et c'est génial parce que cela me permet d'avoir les enfants ici. Ils ont toujours travaillé ici et ont eu un bon travail pendant le mois et leurs amis ont souvent un travail aussi. C'est bien de les avoir ici avec moi .”

La Cabane à sucre, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House et Satchel’s BBQ sont rejoints tous les soirs par le Grillades Oasis, Café des eaux douces, Nouilles et compagnie et un chariot de hot-dogs au Top of the Park du festival d'été d'Ann Arbor.

Les festivaliers peuvent également acheter des boissons sans alcool dans un certain nombre de kiosques gérés par le festival et de la bière et du vin sont proposés dans le café en plein air. Nesbitt a déclaré que les vendeurs de nourriture ne sont pas autorisés à vendre des boissons (à l'exception de Sweetwaters) car le produit de la vente des boissons aide à couvrir un pourcentage important des dépenses d'exploitation du festival.

Les derniers jours du Top of the Park sont du jeudi au dimanche cette semaine. Le festival ouvre tous les soirs à 16h.

Ben Freed couvre les affaires d'AnnArbor.com. Vous pouvez vous inscrire ici pour recevoir des mises à jour de Business Review chaque semaine. Contactez Ben au 734-623-2528 ou envoyez-lui un courriel à [email protected] Suivez-le sur twitter @BFreedinA2


Le meilleur A2 a à offrir ! La danseuse de Gandy - Recettes

Ann Guttman (à gauche) regarde sa fille Emy Guttman ramasser du maïs au caramel pour un client de la cabane à sucre. Ann vend des concessions à Top of the Park depuis 28 ans.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, le petit ami qui est devenu plus tard son mari, a pris la direction de Top of the Park il y a 12 ans, laissant Ann diriger le stand de friandises de la famille.

Aujourd'hui, alors qu'elle et la prochaine génération de Guttman ont mis en place le Cabane à sucre juste à droite de la scène Top of the Park, ils sont rejoints par sept autres vendeurs de nourriture et un chariot à hot-dogs.

« Cela a certainement changé depuis que nous avons commencé, et nous avons changé ce que nous vendons au fur et à mesure que différentes personnes ont ouvert leurs portes », a-t-elle déclaré.

“Avant Stucchi’s est venu, nous avons eu de la crème glacée mais nous l'avons donnée à l'époque. Nous avons toujours eu du pop-corn, de la barbe à papa et des cornets de neige, mais quand il n'y avait pas de hot-dog, nous faisions des hot-dogs et avant Tios était ici, nous avons fait des nachos.”

La Cabane à sucre peut se permettre d'adapter son menu chaque année car c'est le seul vendeur de nourriture du festival non rattaché à un autre magasin ou restaurant de la ville.

Directeur associé et directeur général du Festival d'été d'Ann Arbor Amy Nesbitt a déclaré que le festival recherche délibérément d'autres fournisseurs qui proposeront différentes offres aux clients et décourageront la concurrence directe.

"Nous avons un contrat de quatre pages avec chaque fournisseur qui énonce aussi clairement que possible les attentes, et l'une des choses que nous faisons est la révision des menus", a-t-elle déclaré.

Nesbitt a déclaré que le roulement dans la section alimentaire du festival est rare et qu'elle essaie d'obtenir l'avis de la communauté et du conseil d'administration des bénévoles du festival avant d'approcher les restaurants pour potentiellement vendre au festival.

"Nous essayons de nous assurer de donner la priorité aux entreprises locales indépendantes, et j'essaie de parler aux entreprises qui existent depuis au moins un an", a-t-elle déclaré.

“Newer business are often very eager to be a part of the festival but they can be really challenged by what is a 21-night operational expense both in terms of product fulfillment as well as staffing. It’s hard for them to understand how it will affect them.” On top of staffing and extra food expenses, vendors pay a flat $4,250 fee to operate at the festival. Food carts that do not require a hut or water hookup pay $1,500.

In addition to the visibility that comes with being associated with the Summer Festival, vendors often get a boost in revenue during summer months when students are out of town and many residents go out of town.

Hut-K Chaats co-owner Sumi Bhojani prepares a dish for a customer at Top of the Park on a Tuesday evening.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

“This is our second year at Top of the Park and it hasn’t been quite as good as last year at this point. The first week was great but then weather has been difficult. When it rains and you get shut down for the day, that’s zero business.”

Most vendors prepare menus specifically geared to the festival and serve food that can be assembled, rather than cooked, in the small huts where they operate. Pizza House, which is back at the festival this year after over a decade hiatus, takes a slightly different approach.

“You can buy slices that we have right at the booth, but then most of the rest of regular menu is also available,” manager Sue Baker mentionné.

“Customers can order and then we have it delivered right to the booth. It usually takes about half an hour depending on what’s ordered.”

On a sunny Tuesday evening, patrons walked up and down the row of booths using all of their senses to find the right dish for dinner.

“Well, it’s hard to say no to barbecue and coleslaw on a hot night,” Missy Plegue said while enjoying a sandwich from Satchel’s BBQ Restaurant’s stand.

“And besides, the smell beat everyone else, except maybe the popcorn stand. And popcorn is not dinner.”

It may not be dinner, but popcorn and other treats have kept the Sugar Shack in business as the Summer Festival has changed around it. The outdoor part of the Ann Arbor Summer Festival moved from the Power Center parking structure to the Ingalls Mall in front of Rackham Auditorium in 2007.

Guttman said she couldn’t imagine a reason that her family would not be back next year to sell their treats.

“We’ve just always loved the festival being a part of it, it’s really fun,” she said.

". And it’s great because it allows me to have the kids here. They’ve always worked here and had a good job for the month and their friends often have a job, too. It’s good having them here with me.”

The Sugar Shack, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House and Satchel’s BBQ are joined every night by the Oasis Grill, Sweetwaters Cafe, Noodles and Company and a hot dog cart at the Ann Arbor Summer Festival’s Top of the Park.

Festival goers can also purchase soft drinks from a number of festival-run booths and beer and wine are offered in the beer garden. Nesbitt said the food vendors are not allowed to sell drinks (with the exception of Sweetwaters) because proceeds from the beverage sales help cover a significant percentage of the festival’s operating expenses.

Top of the Park’s last days are Thursday - Sunday this week. The festival opens nightly at 4 p.m.

Ben Freed covers business for AnnArbor.com. You can sign up here to receive Business Review updates every week. Get in touch with Ben at 734-623-2528 or email him at [email protected] Follow him on twitter @BFreedinA2


The best A2 has to offer! The Gandy Dancer - Recipes

Ann Guttman (left) watches as daughter Emy Guttman scoops caramel corn for a customer at the Sugar Shack. Ann has been selling concessions at Top of the Park for 28 years.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, the boyfriend who later became her husband, took over as manager of Top of the Park 12 years ago, leaving Ann to run the family’s treat stand.

Today, as she and the next generation of Guttmans set up the Sugar Shack just off to the right of the Top of the Park stage, they are joined by seven other food vendors and a hot dog cart.

“It’s certainly changed since we started, and we’ve changed what we sell as different people opened up shop,” she said.

“Before Stucchi’s came we had ice cream but we gave that to then. We’ve always had popcorn and cotton candy and snow cones, but when there wasn’t a hotdog person we’d do hotdogs and before Tios was here we did nachos.”

The Sugar Shack can afford to adapt its menu every year because it’s the only festival food vendor not attached to another shop or restaurant in town.

Ann Arbor Summer Festival associate director and general manager Amy Nesbitt said the festival purposefully looks for other vendors who will provide different offerings for patrons and discourages direct competition.

“We have a four-page contract with every vendor spelling out as clearly as we can what the expectations are, and one of the things we do is menu review,” she said.

Nesbitt said that turnover at the food section of the festival is rare and she tries to get input from the community and the festival’s volunteer board before approaching restaurants to potentially sell at the festival.

“We try to make sure to give priority to local independently owned businesses, and I try to talk to businesses who have been around for at least a year,” she said.

“Newer business are often very eager to be a part of the festival but they can be really challenged by what is a 21-night operational expense both in terms of product fulfillment as well as staffing. It’s hard for them to understand how it will affect them.” On top of staffing and extra food expenses, vendors pay a flat $4,250 fee to operate at the festival. Food carts that do not require a hut or water hookup pay $1,500.

In addition to the visibility that comes with being associated with the Summer Festival, vendors often get a boost in revenue during summer months when students are out of town and many residents go out of town.

Hut-K Chaats co-owner Sumi Bhojani prepares a dish for a customer at Top of the Park on a Tuesday evening.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

“This is our second year at Top of the Park and it hasn’t been quite as good as last year at this point. The first week was great but then weather has been difficult. When it rains and you get shut down for the day, that’s zero business.”

Most vendors prepare menus specifically geared to the festival and serve food that can be assembled, rather than cooked, in the small huts where they operate. Pizza House, which is back at the festival this year after over a decade hiatus, takes a slightly different approach.

“You can buy slices that we have right at the booth, but then most of the rest of regular menu is also available,” manager Sue Baker mentionné.

“Customers can order and then we have it delivered right to the booth. It usually takes about half an hour depending on what’s ordered.”

On a sunny Tuesday evening, patrons walked up and down the row of booths using all of their senses to find the right dish for dinner.

“Well, it’s hard to say no to barbecue and coleslaw on a hot night,” Missy Plegue said while enjoying a sandwich from Satchel’s BBQ Restaurant’s stand.

“And besides, the smell beat everyone else, except maybe the popcorn stand. And popcorn is not dinner.”

It may not be dinner, but popcorn and other treats have kept the Sugar Shack in business as the Summer Festival has changed around it. The outdoor part of the Ann Arbor Summer Festival moved from the Power Center parking structure to the Ingalls Mall in front of Rackham Auditorium in 2007.

Guttman said she couldn’t imagine a reason that her family would not be back next year to sell their treats.

“We’ve just always loved the festival being a part of it, it’s really fun,” she said.

". And it’s great because it allows me to have the kids here. They’ve always worked here and had a good job for the month and their friends often have a job, too. It’s good having them here with me.”

The Sugar Shack, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House and Satchel’s BBQ are joined every night by the Oasis Grill, Sweetwaters Cafe, Noodles and Company and a hot dog cart at the Ann Arbor Summer Festival’s Top of the Park.

Festival goers can also purchase soft drinks from a number of festival-run booths and beer and wine are offered in the beer garden. Nesbitt said the food vendors are not allowed to sell drinks (with the exception of Sweetwaters) because proceeds from the beverage sales help cover a significant percentage of the festival’s operating expenses.

Top of the Park’s last days are Thursday - Sunday this week. The festival opens nightly at 4 p.m.

Ben Freed covers business for AnnArbor.com. You can sign up here to receive Business Review updates every week. Get in touch with Ben at 734-623-2528 or email him at [email protected] Follow him on twitter @BFreedinA2


The best A2 has to offer! The Gandy Dancer - Recipes

Ann Guttman (left) watches as daughter Emy Guttman scoops caramel corn for a customer at the Sugar Shack. Ann has been selling concessions at Top of the Park for 28 years.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, the boyfriend who later became her husband, took over as manager of Top of the Park 12 years ago, leaving Ann to run the family’s treat stand.

Today, as she and the next generation of Guttmans set up the Sugar Shack just off to the right of the Top of the Park stage, they are joined by seven other food vendors and a hot dog cart.

“It’s certainly changed since we started, and we’ve changed what we sell as different people opened up shop,” she said.

“Before Stucchi’s came we had ice cream but we gave that to then. We’ve always had popcorn and cotton candy and snow cones, but when there wasn’t a hotdog person we’d do hotdogs and before Tios was here we did nachos.”

The Sugar Shack can afford to adapt its menu every year because it’s the only festival food vendor not attached to another shop or restaurant in town.

Ann Arbor Summer Festival associate director and general manager Amy Nesbitt said the festival purposefully looks for other vendors who will provide different offerings for patrons and discourages direct competition.

“We have a four-page contract with every vendor spelling out as clearly as we can what the expectations are, and one of the things we do is menu review,” she said.

Nesbitt said that turnover at the food section of the festival is rare and she tries to get input from the community and the festival’s volunteer board before approaching restaurants to potentially sell at the festival.

“We try to make sure to give priority to local independently owned businesses, and I try to talk to businesses who have been around for at least a year,” she said.

“Newer business are often very eager to be a part of the festival but they can be really challenged by what is a 21-night operational expense both in terms of product fulfillment as well as staffing. It’s hard for them to understand how it will affect them.” On top of staffing and extra food expenses, vendors pay a flat $4,250 fee to operate at the festival. Food carts that do not require a hut or water hookup pay $1,500.

In addition to the visibility that comes with being associated with the Summer Festival, vendors often get a boost in revenue during summer months when students are out of town and many residents go out of town.

Hut-K Chaats co-owner Sumi Bhojani prepares a dish for a customer at Top of the Park on a Tuesday evening.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

“This is our second year at Top of the Park and it hasn’t been quite as good as last year at this point. The first week was great but then weather has been difficult. When it rains and you get shut down for the day, that’s zero business.”

Most vendors prepare menus specifically geared to the festival and serve food that can be assembled, rather than cooked, in the small huts where they operate. Pizza House, which is back at the festival this year after over a decade hiatus, takes a slightly different approach.

“You can buy slices that we have right at the booth, but then most of the rest of regular menu is also available,” manager Sue Baker mentionné.

“Customers can order and then we have it delivered right to the booth. It usually takes about half an hour depending on what’s ordered.”

On a sunny Tuesday evening, patrons walked up and down the row of booths using all of their senses to find the right dish for dinner.

“Well, it’s hard to say no to barbecue and coleslaw on a hot night,” Missy Plegue said while enjoying a sandwich from Satchel’s BBQ Restaurant’s stand.

“And besides, the smell beat everyone else, except maybe the popcorn stand. And popcorn is not dinner.”

It may not be dinner, but popcorn and other treats have kept the Sugar Shack in business as the Summer Festival has changed around it. The outdoor part of the Ann Arbor Summer Festival moved from the Power Center parking structure to the Ingalls Mall in front of Rackham Auditorium in 2007.

Guttman said she couldn’t imagine a reason that her family would not be back next year to sell their treats.

“We’ve just always loved the festival being a part of it, it’s really fun,” she said.

". And it’s great because it allows me to have the kids here. They’ve always worked here and had a good job for the month and their friends often have a job, too. It’s good having them here with me.”

The Sugar Shack, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House and Satchel’s BBQ are joined every night by the Oasis Grill, Sweetwaters Cafe, Noodles and Company and a hot dog cart at the Ann Arbor Summer Festival’s Top of the Park.

Festival goers can also purchase soft drinks from a number of festival-run booths and beer and wine are offered in the beer garden. Nesbitt said the food vendors are not allowed to sell drinks (with the exception of Sweetwaters) because proceeds from the beverage sales help cover a significant percentage of the festival’s operating expenses.

Top of the Park’s last days are Thursday - Sunday this week. The festival opens nightly at 4 p.m.

Ben Freed covers business for AnnArbor.com. You can sign up here to receive Business Review updates every week. Get in touch with Ben at 734-623-2528 or email him at [email protected] Follow him on twitter @BFreedinA2


The best A2 has to offer! The Gandy Dancer - Recipes

Ann Guttman (left) watches as daughter Emy Guttman scoops caramel corn for a customer at the Sugar Shack. Ann has been selling concessions at Top of the Park for 28 years.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, the boyfriend who later became her husband, took over as manager of Top of the Park 12 years ago, leaving Ann to run the family’s treat stand.

Today, as she and the next generation of Guttmans set up the Sugar Shack just off to the right of the Top of the Park stage, they are joined by seven other food vendors and a hot dog cart.

“It’s certainly changed since we started, and we’ve changed what we sell as different people opened up shop,” she said.

“Before Stucchi’s came we had ice cream but we gave that to then. We’ve always had popcorn and cotton candy and snow cones, but when there wasn’t a hotdog person we’d do hotdogs and before Tios was here we did nachos.”

The Sugar Shack can afford to adapt its menu every year because it’s the only festival food vendor not attached to another shop or restaurant in town.

Ann Arbor Summer Festival associate director and general manager Amy Nesbitt said the festival purposefully looks for other vendors who will provide different offerings for patrons and discourages direct competition.

“We have a four-page contract with every vendor spelling out as clearly as we can what the expectations are, and one of the things we do is menu review,” she said.

Nesbitt said that turnover at the food section of the festival is rare and she tries to get input from the community and the festival’s volunteer board before approaching restaurants to potentially sell at the festival.

“We try to make sure to give priority to local independently owned businesses, and I try to talk to businesses who have been around for at least a year,” she said.

“Newer business are often very eager to be a part of the festival but they can be really challenged by what is a 21-night operational expense both in terms of product fulfillment as well as staffing. It’s hard for them to understand how it will affect them.” On top of staffing and extra food expenses, vendors pay a flat $4,250 fee to operate at the festival. Food carts that do not require a hut or water hookup pay $1,500.

In addition to the visibility that comes with being associated with the Summer Festival, vendors often get a boost in revenue during summer months when students are out of town and many residents go out of town.

Hut-K Chaats co-owner Sumi Bhojani prepares a dish for a customer at Top of the Park on a Tuesday evening.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

“This is our second year at Top of the Park and it hasn’t been quite as good as last year at this point. The first week was great but then weather has been difficult. When it rains and you get shut down for the day, that’s zero business.”

Most vendors prepare menus specifically geared to the festival and serve food that can be assembled, rather than cooked, in the small huts where they operate. Pizza House, which is back at the festival this year after over a decade hiatus, takes a slightly different approach.

“You can buy slices that we have right at the booth, but then most of the rest of regular menu is also available,” manager Sue Baker mentionné.

“Customers can order and then we have it delivered right to the booth. It usually takes about half an hour depending on what’s ordered.”

On a sunny Tuesday evening, patrons walked up and down the row of booths using all of their senses to find the right dish for dinner.

“Well, it’s hard to say no to barbecue and coleslaw on a hot night,” Missy Plegue said while enjoying a sandwich from Satchel’s BBQ Restaurant’s stand.

“And besides, the smell beat everyone else, except maybe the popcorn stand. And popcorn is not dinner.”

It may not be dinner, but popcorn and other treats have kept the Sugar Shack in business as the Summer Festival has changed around it. The outdoor part of the Ann Arbor Summer Festival moved from the Power Center parking structure to the Ingalls Mall in front of Rackham Auditorium in 2007.

Guttman said she couldn’t imagine a reason that her family would not be back next year to sell their treats.

“We’ve just always loved the festival being a part of it, it’s really fun,” she said.

". And it’s great because it allows me to have the kids here. They’ve always worked here and had a good job for the month and their friends often have a job, too. It’s good having them here with me.”

The Sugar Shack, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House and Satchel’s BBQ are joined every night by the Oasis Grill, Sweetwaters Cafe, Noodles and Company and a hot dog cart at the Ann Arbor Summer Festival’s Top of the Park.

Festival goers can also purchase soft drinks from a number of festival-run booths and beer and wine are offered in the beer garden. Nesbitt said the food vendors are not allowed to sell drinks (with the exception of Sweetwaters) because proceeds from the beverage sales help cover a significant percentage of the festival’s operating expenses.

Top of the Park’s last days are Thursday - Sunday this week. The festival opens nightly at 4 p.m.

Ben Freed covers business for AnnArbor.com. You can sign up here to receive Business Review updates every week. Get in touch with Ben at 734-623-2528 or email him at [email protected] Follow him on twitter @BFreedinA2


The best A2 has to offer! The Gandy Dancer - Recipes

Ann Guttman (left) watches as daughter Emy Guttman scoops caramel corn for a customer at the Sugar Shack. Ann has been selling concessions at Top of the Park for 28 years.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

Steve Guttman, the boyfriend who later became her husband, took over as manager of Top of the Park 12 years ago, leaving Ann to run the family’s treat stand.

Today, as she and the next generation of Guttmans set up the Sugar Shack just off to the right of the Top of the Park stage, they are joined by seven other food vendors and a hot dog cart.

“It’s certainly changed since we started, and we’ve changed what we sell as different people opened up shop,” she said.

“Before Stucchi’s came we had ice cream but we gave that to then. We’ve always had popcorn and cotton candy and snow cones, but when there wasn’t a hotdog person we’d do hotdogs and before Tios was here we did nachos.”

The Sugar Shack can afford to adapt its menu every year because it’s the only festival food vendor not attached to another shop or restaurant in town.

Ann Arbor Summer Festival associate director and general manager Amy Nesbitt said the festival purposefully looks for other vendors who will provide different offerings for patrons and discourages direct competition.

“We have a four-page contract with every vendor spelling out as clearly as we can what the expectations are, and one of the things we do is menu review,” she said.

Nesbitt said that turnover at the food section of the festival is rare and she tries to get input from the community and the festival’s volunteer board before approaching restaurants to potentially sell at the festival.

“We try to make sure to give priority to local independently owned businesses, and I try to talk to businesses who have been around for at least a year,” she said.

“Newer business are often very eager to be a part of the festival but they can be really challenged by what is a 21-night operational expense both in terms of product fulfillment as well as staffing. It’s hard for them to understand how it will affect them.” On top of staffing and extra food expenses, vendors pay a flat $4,250 fee to operate at the festival. Food carts that do not require a hut or water hookup pay $1,500.

In addition to the visibility that comes with being associated with the Summer Festival, vendors often get a boost in revenue during summer months when students are out of town and many residents go out of town.

Hut-K Chaats co-owner Sumi Bhojani prepares a dish for a customer at Top of the Park on a Tuesday evening.

Daniel Brenner | AnnArbor.com

“This is our second year at Top of the Park and it hasn’t been quite as good as last year at this point. The first week was great but then weather has been difficult. When it rains and you get shut down for the day, that’s zero business.”

Most vendors prepare menus specifically geared to the festival and serve food that can be assembled, rather than cooked, in the small huts where they operate. Pizza House, which is back at the festival this year after over a decade hiatus, takes a slightly different approach.

“You can buy slices that we have right at the booth, but then most of the rest of regular menu is also available,” manager Sue Baker mentionné.

“Customers can order and then we have it delivered right to the booth. It usually takes about half an hour depending on what’s ordered.”

On a sunny Tuesday evening, patrons walked up and down the row of booths using all of their senses to find the right dish for dinner.

“Well, it’s hard to say no to barbecue and coleslaw on a hot night,” Missy Plegue said while enjoying a sandwich from Satchel’s BBQ Restaurant’s stand.

“And besides, the smell beat everyone else, except maybe the popcorn stand. And popcorn is not dinner.”

It may not be dinner, but popcorn and other treats have kept the Sugar Shack in business as the Summer Festival has changed around it. The outdoor part of the Ann Arbor Summer Festival moved from the Power Center parking structure to the Ingalls Mall in front of Rackham Auditorium in 2007.

Guttman said she couldn’t imagine a reason that her family would not be back next year to sell their treats.

“We’ve just always loved the festival being a part of it, it’s really fun,” she said.

". And it’s great because it allows me to have the kids here. They’ve always worked here and had a good job for the month and their friends often have a job, too. It’s good having them here with me.”

The Sugar Shack, Stucci’s, Hut-K Chaat, Pizza House and Satchel’s BBQ are joined every night by the Oasis Grill, Sweetwaters Cafe, Noodles and Company and a hot dog cart at the Ann Arbor Summer Festival’s Top of the Park.

Festival goers can also purchase soft drinks from a number of festival-run booths and beer and wine are offered in the beer garden. Nesbitt said the food vendors are not allowed to sell drinks (with the exception of Sweetwaters) because proceeds from the beverage sales help cover a significant percentage of the festival’s operating expenses.

Top of the Park’s last days are Thursday - Sunday this week. The festival opens nightly at 4 p.m.

Ben Freed covers business for AnnArbor.com. You can sign up here to receive Business Review updates every week. Get in touch with Ben at 734-623-2528 or email him at [email protected] Follow him on twitter @BFreedinA2


Voir la vidéo: Admirez les nouvelles images de migonne jeanne sen tv